Une Vue du LAVUE #17

Mai 2024

Numéro spécial « Méthodes »

Ce n’est pas tout-à-fait un hasard si la démarche de Paulo Freire inaugure ce nouveau numéro d’Une vue du LAVUE s’intéressant à la question des méthodes. Jacques Rancière, Bruno Latour et d’autres auraient pu aussi être cités. Tous montrent en effet, le caractère inextricablement scientifique et politique des méthodes que l’on utilise dans un laboratoire de sciences humaines et sociales consacrées aux différentes manifestations du phénomène urbain. Nous avons souhaité ici montrer leur diversité, mais aussi et surtout leur place essentielle tout au long du processus de recherche. (lire la suite dans le PDF)...

Au sommaire

  • RÉFÉRENCE : « Autonomie » par Manola Antonioli (LAA)
    Dérivé du grec, le mot « autonomie » est composé d’autos (le même) et de nómos (la loi) et désigne donc le pouvoir de celui ou celle qui est autonomos, qui détermine seule la loi à laquelle il ou elle obéit. Il se généralise en français au cours du XVIIIe siècle, c’est-à-dire au moment où l’esprit des Lumières affirme l’autonomie du sujet pensant. Néanmoins, le nómos grec dérive d’un verbe qui veut dire diviser, partager et qui renvoie aux lois qu’on partage au sein de la société. On peut ainsi lire dans le terme « autonomie » une signification très différente qui renverrait à une « autonomie collective », une « autonomie du collectif » et donc à une autonomie mise en partage, à plusieurs. C’est dans cette vision de l’autonomie – très éloignée de celle de la « privatisation » néolibérale – qu’on peut, à notre avis, trouver des ressources méthodologiques pour repenser aujourd’hui la recherche et l’enseignement. (lire la suite dans le PDF)...
  • TERRAIN : « Enjeux et effets de l’empathie en contexte politique : le cas du masculinisme » par Camille Laviron (LAA)
    Les sciences sociales ont ceci de particulier qu’elles s’attachent à rendre intelligibles des situations et des expériences au sein desquelles ses chercheurs, davantage que chez nos collègues des sciences dures, semblent sensiblement impliqués. Il a notamment été démontré que parmi les études ayant trait au politique, une majorité d’entre elles portent sur des sujets et des groupes ayant la sympathie du chercheur qui les investigue1. Les questions de la sympathie et de son corollaire, l’empathie, ne sont pas nouvelles dans une discipline comme l’anthropologie. Souvent pensées comme liées, elles sont parfois considérées comme la condition sine qua non à la réalisation d’une enquête de qualité. Mais qu’en est-il des terrains qui ne bénéficient pas de la sympathie du chercheur ? Antipathie et empathie peuvent-elles cohabiter au sein d’une étude qualitative ? (lire la suite dans le PDF)...
  • RECHERCHE : « Caractériser la matérialité des paysages pour mieux saisir les relations humains-nature » par Marie-Anne Germaine, Élise Temple-Boyer et Véronique Fourault (Mosaïques)
    Dans le cadre de travaux portant d’une part sur les franges urbaines (PFP-RIO, 2012-2015 ; Germaine et al., 2017), associées à l’artificialisation croissante des sols, et d’autre part sur les petites rivières urbaines (ParistreamS – PIREN Seine, 2020-2023 ; Germaine et Temple-Boyer, 2022), négligées voire oubliées quand enterrées, nous avons élaboré des méthodes de caractérisation des paysages révélant la diversité et le potentiel de ces espaces ordinaires qui font d’ailleurs l’objet actuellement d’un regain d’intérêt en termes d’aménagement du territoire (requalification des espaces de transition entre la ville et la campagne ; restauration et réouverture des cours d’eau). (lire la suite dans le PDF)...
  • ACTION : « Recherche et enseignement par une action située : la chaire « Expérimenter, faire, fabriquer et transmettre » à la rencontre des territoires » par Bendicht Weber, Élise Macaire et Ioana Iosa (Chaire EFF&T)
    En partenariat avec la Preuve par 7, l’ENSA Paris-Belleville, HESAM Université et l’École des Arts de la Sorbonne, la Chaire EFF&T (https://www.chaire-effet.net), incubée par le ministère de la Culture depuis 2021 et hébergée par l’ENSA Paris La Villette se réinvente à présent dans ses enjeux, ses formats et ses problématiques, avec le même objectif de requestionner les cadres réglementaires, économiques, politiques et culturels par le biais des projets expérimentaux, capables d’élargir l’horizon réflexif de la fabrique urbaine. Dans cette perspective, la chaire se rend dans les territoires où se fabriquent les situations expérimentales, sources entre autres de pédagogies expérientielles, afin de leur donner une résonance amplifiée et de les croiser au profit d’une meilleure interconnaissance des parties prenantes et d’une hybridation des outils, des méthodes, des approches et des ressources. Elle participe également à renouveler les métiers et les formations de l’architecture, de l’urbanisme, du paysage et du design. (lire la suite dans le PDF)...
  • ACTION : « Where is Bar Beach again ?” : des méthodes sensibles et créatives pour partager les émotions » par Pauline Guinard (Mosaïques)
    “Where is Bar Beach again ?” est une installation visuelle et sonore réalisée en 2024 avec l’aide de l’artiste sonore lagotien, Oluwaseyi Eniayo, qui vise à documenter de manière sensible les transformations qui affectent depuis une quinzaine d’années les habitants du littoral oriental de Lagos, principal centre économique et urbain du Nigéria et d’Afrique de l’Ouest. Soumise à une forte érosion et à la montée des eaux, cette côte est aujourd’hui reconfigurée par la création de mégaprojets urbains qui, contrairement à leurs ambitions, contribuent non pas à diminuer le risque de submersion, mais à le déplacer plus à l’est aux dépens des populations les plus vulnérables. Initié en 2008, Eko Atlantic City et ses suites sont en effet des projets de land reclamation qui ont été conçus - selon leurs promoteurs regroupant des acteurs privés (le groupe multinational nigérian Chagouri) et publics (Etat de Lagos, Etat du Nigéria) - pour incarner le futur de Lagos, tout en protégeant la métropole de la submersion. (lire la suite dans le PDF)...
  • OUTIL : « Les méthodes d’entretien : de l’Histoire aux transferts » par Salim Boulos (CRH)
    Dans notre projet de recherche sur l’Enseignement de l’Architecture au Liban, nous nous concentrons sur la première école d’architecture de la région fondée en 1943 jusqu’à l’éclatement de la guerre civile en 1975. Il s’agit de l’Académie Libanaise des Beaux-Arts. Nous avons choisi de mettre la dimension historique au coeur du projet surtout que le sujet ne se trouve qu’extrêmement peu traité. Ainsi nous traitons comme constante l’Histoire, structure autour de laquelle s’articulent toutes les parties qui se centrent principalement sur les transferts des savoirs.
    Afin de traiter la constante de l’Histoire, nous avons procédé par des méthodes entamées à partir d’entretiens semi-directifs menés auprès d’échantillons de population. Ces derniers sont choisis par tranche chronologique (premiers étudiants, premiers enseignants, puis des lots tous les cinq ans). Les entretiens sont effectués puis traités par deux méthodes qui mettent l’accent sur la lecture de l’Histoire. Les entrevues prenant la forme de récits de vie, elles sont articulées autour de faits et d’acteurs. (lire la suite dans le PDF)...
  • RECETTE : « Problématisation & plan » par Jérôme Boissonade (Alter)
    A. L’“objet” d’étude
    1. Repérer des “objets” d’étude (en relation avec la thématique, l’organisme de la thèse CIFRE, les terrains, etc.).
    a. Mot-clé principal, mots-clés secondaires, phrase de présentation de chaque objet.
    b. Problèmes ou points qui pourraient être améliorés qui émergent sur ces objets. Le but de ce paragraphe est de servir de base pour le choix de votre “objet” d’étude (chapitre A.2).
    2. Choisir l’“objet” d’étude qui vous semble le plus pertinent à retenir (faisable, intéressant, etc.).
    a. Problème ou point qui pourrait être amélioré.
    b. Intérêt que vous avez pour ce problème ou point qui pourrait être amélioré.
    c. Matériaux utilisables sur votre terrain, organisme, biblio, etc. sur cet objet.
    (lire la suite dans le PDF)...