Recommander par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Flux RSS

Les initiatives d’urbanisme alternatif dans les quartiers précaires

Directrice de la thèse : Agnès Deboulet
École doctorale : ED 401 sciences sociales, Paris 8, Saint-Denis
Année d’Inscription : 2018
Financement : Contrat doctoral de l’Université Paris 8

Résumé

Alors que les pouvoirs publics et les organismes internationaux peinent à réduire les inégalités socio-spatiales dont témoignent les quartiers précaires, plusieurs pays – au nord comme au sud – voient émerger des initiatives d’urbanisme alternatif portées par des professionnels de l’urbain. Ces derniers, organisés sous différents statuts suivant les contextes, constituent des collectifs « hybrides » à la fois par la diversité des acteurs qu’ils regroupent et par le développement simultané d’activités marchandes et non marchandes.
Comment ces collectifs se positionnent-ils au sein du champ d’acteurs de la fabrique de la ville ? De quelle manière les spécificités locales influencent-elles les actions menées par ces professionnels ? Et quelle peut-être leur influence en terme de sécurisation des quartiers précaires et de réhabilitation du bâti et des infrastructures ? Ce projet repose sur une comparaison multisituée (Lisbonne, São Paulo, Le Caire) entre des collectifs intervenant dans des contextes socio-spatiaux et politiques très différents et ayant pour revendications communes la réhabilitation de quartiers précaires in situ ainsi que l’implication de leurs habitants dans la fabrique de la ville.