Projet scientifique
Axe 1 : Fabrications de l’urbain (2016-2024)

Rôle des architectes dans la filière du Bloc de Terre Comprimée (BTC) à Mayotte depuis 2009

Article dans l’ouvrage collectif « Ressources pour l’architecture écologique, Tome 1 - Matériaux de construction »

Cet article est publié dans l’ouvrage collectif « Ressources pour l’architecture écologique, Tome 1 - Matériaux de construction » paru aux Presses des Mines dans la collection Énergie et développement durable, sous la direction de Noura Arab et François Fleury.

Cet ouvrage rassemble les contributions écrites faisant suite au séminaire « Les matériaux, ressources constructives en architecture », qui s’est tenu à l’École nationale supérieure d’architecture de Normandie, les 20 et 21 Juin 2022. Il s’agissait de la première rencontre d’un cycle de trois intitulé « Entre ressources et écologie, l’architecture en question – Méthodes, mises en oeuvre, formes produites » et organisé par la chaire partenariale d’enseignement et de recherche « Ressources naturelles renouvelables, Climat et Architecture » labellisée par le ministère de la Culture et portée par le laboratoire « Architecture, territoire, environnement ». Chacun des trois séminaires se concentre en effet sur l’un des trois piliers de la chaire : les ressources matérielles, climatiques, et bâties, le but étant d’interroger l’évolution des méthodes de leur intégration en architecture vers une écologie constructive.

En tant que produit de cette chaire partenariale, la particularité de ce livre réside dans la variété des propositions de différentes natures, avec des contributions scientifiques, des synthèses bibliographiques, des retour d’expérience pédagogiques et des controverses. Une diversité complémentaire qui permet d’exposer toute la dynamique actuelle de la question des ressources en architecture et de s’adresser à un public varié : enseignants-chercheurs, praticiens architectes ou ingénieurs, jeunes chercheurs, doctorants et étudiants en architecture ou en ingénierie.

Cet article propose de comprendre le rôle des architectes et de la conception architecturale dans la structuration de la filière du bloc de terre comprimée (BTC) à Mayotte. Elle s’inscrit dans une recherche qui vise plus largement à analyser le phénomène émergeant de la relance de cette filière historique sur l’île. Cette recherche se base sur une méthode d’analyse qualitative, employant une cartographie d’opérations et une analyse d’entretiens menés auprès des acteurs du champ de la construction mahoraise en 2021. Ses premiers résultats permettent d’identifier les différents degrés d’engagement des concepteurs dans la filière (construction d’une typologie), l’impact de l’utilisation du BTC, les systèmes constructifs convoqués ainsi que les effets des dispositifs normatifs et règlementaires du BTC sur le processus de conception architecturale. On mettra en avant la cristallisation d’une tension entre, d’un côté, les dynamiques d’industrialisation et de massification de la commande qui participeraient à la disparition des savoirs et, de l’autre, la position d’architectes qui conçoivent le renouveau du BTC dans une perspective collaborative par la recontextualisation des compétences.