Projet scientifique
Axe 1 : Fabrications de l’urbain (2016-2024)

Programmation participative

G. Petit, L. Blondiaux, I. Casillo, J.-M. Fourniau, G. Gourgues, S. Hayat, R. Lefebvre, S. Rui, S. Wojcik, & J. Zetlaoui-Léger (Éds.), Dictionnaire critique et interdisciplinaire de la Participation, DicoPart (2e édition). GIS Démocratie et Participation, 2022.

Démarche visant à définir avec des habitantes, des usagers et usagères, la pertinence puis les attendus d’un projet d’aménagement (programmation urbaine) ou de construction (programmation architecturale), en termes d’objectifs, de fonctions, d’activités, d’usages à satisfaire, en estimant ses dimensions et ses coûts. Elle peut intégrer une activité d’évaluation collective visant à vérifier l’adéquation entre les objectifs visés et les moyens mis en œuvre, ou encore, entre la manière dont la vie se développe dans les lieux et leur configuration spatiale.

La programmation vise à formuler des intentions politiques et à les traduire dans une démarche opérationnelle en amont et tout au long d’un projet architectural ou urbain. Cette activité fait partie du processus de projet, mais n’est pas toujours clairement distinguée du travail de conception. Or si elle peut interagir étroitement avec celui-ci qui porte plus directement sur la façon d’envisager les modalités matérielles de transformation d’un espace, elle soulève des questions sociales, économiques et politiques qui concernent avant tout les initiateurrices et les destinataires d’un projet : pourquoi faire un projet, pour qui, avec qui, pour y faire quoi, à quel coût, dans quelle temporalité… ?