Projet scientifique
Axe 1 : Fabrications de l’urbain (2016-2024)

Programmation en action

Macaire, E, Weber, B. (2023). Programmation en action. In G. Petit, L. Blondiaux, I. Casillo, J.-M. Fourniau, G. Gourgues, S. Hayat, R. Lefebvre, S. Rui, S. Wojcik, & J. Zetlaoui-Léger (Éds.), Dictionnaire critique et interdisciplinaire de la Participation, DicoPart (2e édition). GIS Démocratie et Participation.

La programmation en action désigne le principe d’envisager les usages futurs d’un espace en les expérimentant in situ avec des habitants. Elle trouve ses racines dans des démarches d’occupation des lieux – qualifiées depuis une quinzaine d’année, d’urbanisme tactique – dans un objectif de réappropriation par les habitants d’espaces abandonnés ou contraints par la planification urbaine. S’éloignant de l’activisme initial, elle est progressivement institutionnalisée – voire instrumentalisée – par les opérateurs des projets urbains qui cherchent à valoriser un foncier en attente ou préfigurer des usages futurs. Elle cristallise alors des tensions entre démarches bottom-up, dans la suite de l’urbanisme tactique, et top-down, plus fréquentes dans le champ institutionnel.