La littératie en santé dans l’habitat :

Une autre manière de mesurer la qualité du logement

Date de parution : 19 février 2024
Éditeur : Métropolitiques
Lien site web : https://metropolitiques.eu/La-litteratie-en-sante-dans-l-habitat-une-autre-maniere-de-mesurer-la-qualite.html

La littératie en santé dans l’habitat : Une autre manière de mesurer la qualité du logement

—  Le logement peut-il devenir un enjeu de santé publique ? Cette question guide une recherche sur la « littératie » des habitants, qui désigne leurs capacités à associer leurs difficultés dans l’habitat, la qualité de celui-ci et leurs problèmes de santé.

—  Les atteintes de l’activité industrielle, avec les modes de vie qu’elle engendre, à la santé humaine sont devenues un problème public (Bookchin et Albrecht 1974 ; Boutaric et Lascoumes 2008). Selon un rapport de l’Institute of health metrics and evaluation (2019), les polluants de l’air, de l’eau et des sols causent trois fois plus de morts que le sida, la tuberculose et le paludisme (Lelieveld et al. 2020). Les intérieurs des logements ne sont pas des abris étanches à l’écart des toxicités de la vie urbaine moderne. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), dans les milieux urbains et périurbains, de nombreuses maladies respiratoires et cardiovasculaires, les dépressions et le stress sont aussi liées à la qualité de l’air et des matériaux, à l’humidité, à l’isolation phonique et thermique, au manque d’espace (Febvrel et al. 2019). Le logement est devenu un enjeu de santé publique, relayé à l’échelle individuelle par des aspirations telles qu’un chauffage décent, la qualité de l’environnement sonore, l’absence de pollution et la qualité de l’air (Fijalkow et Wilson 2023). Ces éléments sont aussi bien liés à des mesures objectives, quantifiables à l’aide d’instruments et de relevés chiffrés, qu’au sentiment de bien-être subjectif.

Comment cette question émerge-t-elle ou non dans le débat public, et quel peut être l’apport des experts et des habitants ? Cet article montre que les questions de santé interrogent la recherche sur la qualité de l’habitat et aborde les enjeux de méthode de cette recherche. C’est à partir d’une étude des niveaux de littératie dans l’habitat (notion définie plus loin), associée à la prise en compte de la narrativité des résidents, que nous entendons répondre à ces questions.