Projet scientifique
Axe 1 : Fabrications de l’urbain (2016-2024)

La circulation de savoirs dans la ville autoproduite vénézuélienne

Spécificités, opportunités et défis des « situations de projet urbain » au sein de contextes précaires.

Intervention de Marcos Colina à la journée d’études « Partage de connaissances et circulation des savoirs » à la Maison Internationale de la Recherche (MIR) de Cergy Paris Université le 17 mars 2023

Bien que la transformation des territoires autoproduits avec l’implication des professionnels ne représente pas un phénomène récent (Peña, 2017 ; Silva, 2020), avec cette contribution, nous étudions la circulation, voire une hybridation de savoirs et savoir-faire au sein de situations de projet urbain (Weber et al., 2016). Qu’est-ce qui circule, comment cela se fait et avec quels effets et spécificités ? Nous explorons ces situations, appréhendées comme de modalités alternatives d’une circulation de savoirs, plus réduites, locales, au-delà des frontières et qui se déroulent dans des espaces-temps qui peuvent se qualifier « d’informels » (Jankowski & Lewandowski, 2018). Nous faisons l’hypothèse que les apprentissages des acteurs (habitants et professionnels) de ce terrain particulier vont au-delà de l’évolution naturelle de leurs pratiques (Schön, 1991), mais se construisent grâce à la mobilisation de discours et d’acteurs venant d’ailleurs. Enfin, nous explorons les modalités d’échange in situ entre acteurs, où des savoirs perdus et délaissés se reconstruisent, à travers d’événements participatifs qui lient à la fois la production des projets et leurs réalisations.