Projet scientifique
Axe 1 : Fabrications de l’urbain (2016-2024)

Itinéraires d’architectes du secteur public : la conquête d’une mission ambitieuse au sein de l’architecture (2009-2013)

BRUANT (C.), CALLAIS (C.), LAMBERT (G.), 2022. Les architectes et la fonction publique XIXe-XXIe siècles. Rennes, Presses Universitaires de Rennes, p. 425-431.

Les travaux fondateurs des sociologues sur les métiers de l’architecture ont mis en évidence la dimension de socialisation de l’architecture portée par l’élargissement des secteurs d’intervention des architectes, le développement du salariat et le développement de l’interprofessionnalité au sein de la production architecturale et urbaine. Souvent appelée « diversification » des pratiques professionnelles, cette extension du champ de compétences des architectes est perçue comme un moyen de défendre la qualité architecturale dans diverses sphères de la société, de soutenir la production du secteur de l’architecture et d’élargir la notion même d’architecture embrassant alors des questions urbaines, paysagères et environnementales. Le cas des architectes exerçant dans le secteur public et parapublic est particulièrement illustratif de cette problématique de la socialisation de l’architecture, ce que montrent les premiers travaux de Jacques Allégret sur le sujet. Trois décennies plus tard, nous revenons sur la dynamique du déplacement des architectes par rapport à l’exercice libéral de la maîtrise d’œuvre, ce à quoi les destine essentiellement la formation initiale, afin de comprendre les ressorts de la diversification et les représentations que se font les architectes appartenant au secteur public et parapublic de leur rôle au sein du champ de l’architecture. Nous nous intéressons ici plus particulièrement aux itinéraires professionnels et à la façon dont les parcours biographiques éclairent la construction de nouvelles formes de positionnement professionnel.