Projet scientifique
Axe 1 : Fabrications de l’urbain (2016-2024)

Élues

G. Petit, L. Blondiaux, I. Casillo, J.-M. Fourniau, G. Gourgues, S. Hayat, R. Lefebvre, S. Rui, S. Wojcik, & J. Zetlaoui-Léger (Éds.), Dictionnaire critique et interdisciplinaire de la Participation, DicoPart (2e édition). GIS Démocratie et Participation, 2022.

La participation, en premier lieu lorsqu’elle est électorale, constitue pour les élues un enjeu de légitimité et de support de leur action. Ils sont des acteurs centraux de l’offre de participation publique, qu’ils contribuent largement à produire et à développer. Ils doivent cependant composer avec un contexte dit « d’impératif délibératif » (Blondiaux et Sintomer 2002). Du point de vue de la recherche, le rapport des élues à la démocratie (pour une revue détaillée, voir Petit, 2020) éclaire plus généralement les enjeux de démocratisation et de professionnalisation politique (Gaxie, 2001). Ces questionnements ont pour intérêt d’inciter à interroger et repenser la tension entre représentation et participation politique.