Recommander par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Flux RSS

La LPPR est de retour, nous aussi !

AG des Facs et Labos en Lutte et analyse de la LPPR

Le 6 juin, la rencontre numérique des Facs et Labos en Lutte a réuni jusqu’à 150 personnes, représentant 41 établissements de toute la France.

Si le confinement a brutalement interrompu notre mobilisation menée depuis décembre contre la précarité, la réforme des retraites et le projet de Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche (LPPR), quelques jours après que nous avons été des dizaines de milliers en grève et dans les rues en France le 5 mars, notre action a néanmoins perduré et pris d’autres lformes. La crise sanitaire a en effet fait exploser les inégalités et précarités préexistantes, qui étaient les axes principaux de nos luttes avant le confinement et a fait émerger des problèmes spécifiques auxquels nous avons dû répondre en urgence. Nationalement et localement, et en dépit des nombreuses difficultés, nous avons continué à nous battre pour imposer des modes de validation des examens qui évitent aux étudiant·es de payer le prix de la crise, contre la spoliation des congés des travailleur·ses, pour des conditions sûres de reprise du travail, pour le paiement des vacataires, etc. Partout, nous avons du faire face à l’aggravation dramatique des situations de précarité des étudiant·es – particulièrement violente pour les étranger·es – et des travailleur·ses, et avons organisé des caisses de solidarité, des distributions alimentaires, etc.
Suite du texte

Article de la coordination des Facs et Labos en Lutte sur l’avant projet de la LPPR :
Avant-projet de LPPR : une gigantesque machine à précariser et à privatiser