Appel à communication « ARCHITECTURE OF THE PAST : INSPIRATION FOR THE FUTURE »

colloque international les 19 et 20 septembre 2024 à l’Institut National d’Histoire de l’Art (INHA).

L’EUR ArChal et l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, en partenariat avec les laboratoires
AHTTEP (UMR 3229 AUSser) et LAVUE (UMR 7218), vous proposent de participer à un colloque
international intitulé L’architecture du passé : source d’inspiration pour l’avenir qui se tiendra les
19 et 20 septembre 2024 à l’Institut National d’Histoire de l’Art (INHA).

L’architecture, en réponse à des besoins universels, s’est développée sous des formes diverses, dans des milieux variés et présente de ce fait une multiplicité de solutions. Cette diversité des formes du bâti et d’espaces habités intéresse de nombreuses disciplines qui ont rarement l’opportunité d’échanger. La visée de cet événement interdisciplinaire sera donc de réunir archéologues, historiens, architectes, artisans, conservateurs, restaurateurs et ethnologues afin qu’ils partagent leurs travaux et recherches sur des pratiques et ouvrages architecturaux présentant un intérêt face aux enjeux environnementaux, sociaux et économiques actuels et à venir. L’objectif est de montrer que l’architecture de demain s’invente aussi au regard du passé, qu’elle soit savante ou vernaculaire, quels qu’en soient les matériaux, la période, la zone géographique ou l’aire culturelle.
La rencontre accueillera des sessions thématiques (définies à la suite des propositions) où l’architecture sera abordée sous un angle transversal, diachronique et à travers le monde.

La liste de thèmes proposés ci-après n’est pas exhaustive (applicable à toutes époques et zones géographiques confondues) :

 S’adapter à un environnement instable (sismique, volcanique, inondable, etc.) ; aux changements climatiques ; à des contraintes spécifiques (dûes au maillage urbain, au relief, etc.) ; renforcer les bâtiments pour les rendre durables ; répondre aux risques majeurs qu’ils soient naturels ou anthropiques ; limites et pertinence de la démarche.

 S’intégrer dans un paysage sans le dénaturer ; préserver, restaurer et rénover le bâti plutôt que le démolir ; penser une architecture située et adaptée à son contexte environnemental et social.

 Matériaux bio- et géo-sourcés, recyclés et réemployés pour limiter son empreinte carbone ; l’emploi de matériaux vernaculaires (terre, bois, pierre, plâtre, paille, etc.) ; l’enjeu d’exploiter les propriétés physico-chimiques et mécaniques des matériaux ; les modalités d’application du biomimétisme, des nouvelles technologies et de la “paléo-inspiration” ; les défis techniques, économiques et juridiques de ces matériaux.

 Acteurs, usagers et constructeurs, au travers du type d’habitat, des manières d’habiter, de la fonctionnalité des espaces ; la place des bâtisseurs et du mode de transmission des savoir-faire au fil du temps, entre continuité, perte, réhabilitation ; travailler avec les communautés locales à la conservation des traditions architecturales ; perceptions positives et négatives des types d’architectures.

En clôture de l’événement, une table ronde viendra faire la synthèse des principales problématiques évoquées au cours du colloque. S’en suivra une discussion qui abordera les limites et perspectives du passé comme source d’inspiration, les questions d’avenir entre tradition et modernité, et plus généralement, la complémentarité de nos disciplines.

Sont encouragé.es à participer autant des praticien.nes que des théoricien.nes des différentes professions citées ci-dessus (étudiant.es à partir du master). Les communications orales ne devront pas dépasser 20 minutes (+ 10 minutes de questions). Elles pourront se faire en français (avec un support en anglais) ou en anglais (avec un support en français). Des posters pourront également être proposés dans l’autre des deux langues ; ils feront l’objet de 5 minutes de présentation orale. Le colloque se déroulera en format hybride.

Date limite et aspects pratiques pour les propositions
Merci de télécharger et remplir le formulaire de proposition de communication et de nous le renvoyer en format Word, à l’adresse suivante :organisationpassepresentfutur@gmail.com, en précisant s’il s’agit d’une proposition de communication orale ou de poster. Pour ce faire, veuillez renommer votre fichier selon le modèle suivant : ColloqueArchitectureEUR_Nom_poster/communication

La date limite de dépôt est fixée au vendredi 29 mars 2024 à minuit.

Comité d’organisation

  • Alberto Brutto (Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Bologna Alma Mater, EUR ArChal, UMR 7041 ArScAn GAMA)
  • Valentin Loescher (Paris 1 Panthéon-Sorbonne, EUR ArChal, UMR 7041 ArScAn Protohistoire égéenne)
  • Clémentine Martal (Paris 1 Panthéon-Sorbonne, EUR ArChal, UMR 8096 ArchAm)

Comité Scientifique (par ordre alphabétique)

  • Maddalena Achenza (Architecte, Maîtresse de Conférences, Università di Cagliari, Présidente de l’ICOMOS International Scientific Committee on Earthen Architectural Heritage)
  • Mounia Bouali (Architecte, Maîtresse de Conférences, ENSA PVS, UMR 7218 LAVUE)
  • Claire Cornu (Architecte et urbaniste, ICOMOS)
  • Andrea Gaucci (Archéologue, Maître de Conférences, Università di Bologna)
  • Sarra Kasri (Architecte, Professeur associé à l’Umons, Belgique)
  • Maia Pomadère (Archéologue, Maîtresse de Conférences, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, UMR 7041 ArScAn)
  • Haris Procopiou (Archéologue, Professeure, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, UMR 7041 ArScAn, EUR ArChal)
  • Nadya Rouizem Labied (Architecte, Maîtresse de conférences, ENSA PVS, UMR 3329 AUSser)
  • Eleftheria Tsakanika (Ingénieure, Maîtresse de Conférences, National Technical University of Athens)
    Calendrier
     février 2024 appel à communication
     29 mars 2024 = soumission des propositions (communications et posters) ;
     mai 2024 = constitution du programme ;
Document-joint
(Word - 184.1 kio)
(LET)