Projet scientifique
Axe 4 : Pratiques d’émancipations urbaines (2016-2018)

Le "développement du pouvoir d’Agir" en France, un renouvellement des pratiques professionnelles et militantes dans les quartiers populaires

Directeur de la thèse : Marie-Hélène Bacqué
Co-directeur : Catherine Neveu
École doctorale : ED 395, Paris Ouest Nanterre, La Défense
Année d’Inscription : 2014
Financement : CIFRE

Résumé

Le développement du Pouvoir d’Agir des habitants des quartiers populaires émerge en France, depuis quelques années, comme un enjeu pour l’Action sociale notamment. La Fédération des Centres Sociaux de France (FCSF), en a fait son leitmotiv et son projet fédéral à partir de 2013 et pour 10 ans. La présente thèse envisage d’appréhender cette dynamique émergente, en analysant plus précisément la mise en place, sous la forme d’une expérimentation portée par la FCSF : les Tables de Quartier, un espace de mobilisations collectives à l’échelle du quartier autour d’actions et d’un projet commun, portés par les associations et les habitants. L’enjeu est d’observer de quelle manière cette attention portée au pouvoir d’agir des habitants, et la volonté de son développement, reconfigurent les pratiques professionnelles et militantes dans les quartiers populaires.