Projet scientifique
Axe 5 : Interfaces et nouvelles dynamiques d’urbanisation (2016-2018)

La rurbanisation en Algérie, pour quel paradoxe : complémentarité ou dualité ? Cas de trois villages de la lisière septentrionale Mitidja Occidentale.
Fériel Boustil

Directeur de la thèse : Monique Poulot
École doctorale : ED 395, Université Paris Nanterre
Année d’Inscription : 2016
Discipline : Urbanisme et aménagement de l’espace

Résumé

L’urbanisation et la périurbanisation de même que la rurbanisation sont devenues planétaires.
Localement, elles prennent des formes très variées qui dépendent de complexes mécanismes systémiques qui interfèrent les spécificités des milieux naturels, le poids des structures agraires, les niveaux de développement ainsi que les choix collectifs et les politiques publiques : villes périphériques en Europe, urbanisation des espaces ruraux en Asie (Desakota), développement de l’habitat précaire autour des villes de l’Afrique Subsaharienne, qu’en –est –il pour l’Algérie ? Nous ambitionnons de mieux comprendre le territoire périurbain/rurbain de la Mitidja Ouest et les causes de sa croissance démesurée en un temps si court (1990-2016) et pourquoi ils deviennent des lieux hautement stratégiques en matière de gouvernance et de développement.

Sur le même axe
Axe 5 : Interfaces et nouvelles dynamiques d’urbanisation (2016-2018 )