Projet scientifique
Axe 1 : Fabrications de l’urbain (2016-2018)

Mémoires dominantes, mémoires dominées
Introduction générale

Date de parution : 2014
Éditeur : Articulo, Journal of Urban Research
Pages : 5

Résumé

Ce numéro spécial d’Articulo – Journal of Urban Research porte sur la fabrique du patrimoine urbain lue à travers le prisme des mémoires dominantes et dominées. Avec cette problématique, ce numéro entend poser la question de l’inégalité des groupes sociaux dans leur capacité à faire mémoire, c’est-à-dire à construire et à reconstruire des récits du passé, dans le conflit ou la négociation avec d’autres groupes. Les six articles qui le constituent traitent de processus de fabrique patrimoniale, dans le cadre de projets de rénovation, de renouvellement urbain ou de valorisation, et de constructions de récits aussi bien en France, en Italie, au Portugal qu’en Haïti. Ce faisant, ils mettent au jour les tensions existantes dans les usages de l’espace urbain – qu’il s’agisse du logement, du quartier ou de l’usine – entre habitants et politiques (ou discours institutionnels) et entre groupes dominés et groupes dominants. Chacun de ces articles rend également compte de la manière dont ces processus reconfigurent les mémoires collectives, selon les cas, en les instrumentalisant, en les valorisant, en les niant ou en les transformant. C’est bien sûr la question des dominations au présent qui se trouve posée par ces interrogations sur les dominations des récits du passé et par les tentatives d’effacement des mémoires des classes populaires. C’est donc aussi la question de la fabrique de la ville, des métropoles aux centres urbains locaux, à partir d’un passé sans cesse réévalué dans un rapport de force inégal, qui est ici explorée.

Abstract

This special issue of Articulo – Journal of Urban Research addresses the question of urban heritage through the prism of dominant and dominated memories. It raises the question of inequality among social groups concerning their ability to build memories, i.e., their ability to build and rebuild narratives of the past, in the conflicts and negotiations with other groups. The six articles gathered here tackle the processes of “building” urban heritage, in urban renewal, rehabilitation and enhancement projects, as well as the construction of narratives in France, Italy, Portugal and Haiti. In doing so, they all shed light on the tensions in the uses of urban space – regarding housing, neighbourhoods or factories – between inhabitants and politicians (or between inhabitants and institutional discourses) and between dominated and dominant groups. Each of these articles also focuses on how these processes reconfigure collective memories by harnessing and valuing, or on the opposite, by denying and transforming these memories. It is of course the question of domination today that is pointed out by these queries about the dominations of the narratives of the past and the attempts to erase popular classes’ memories. What is explored here is finally the question of the fabric of the city, the metropolis and the small town, taking as a point of departure its past constantly reassessed in a power imbalance.

Consulter l'article sur son site d'origine (CRH)
Sur le même axe
Axe 1 : Fabrications de l’urbain (2016-2018 )