Projet scientifique
Programme 3 : Articulation des échelles spatiales et temporelles (2013-2015)

« La technicisation de l’incertitude »
Une réflexion à partir du cas de la transformation du nord-est de la métropole parisienne

In Lo Squaderno, n° 34 « Stand-by », 2014, pp. 25-29
Type de publication : Articles dans des revues scientifiques autres

La friche, le blanc sur la carte et sa potentielle transformation représentent l’un des enjeux centraux des mobilisations urbaines contemporaines. Dans le contexte des processus de métropolisation des villes européennes, les mouvements sociaux et politiques de réappropriation de l’espace urbain « en attente », et notamment des friches postindustrielles, semblent jouer aujourd’hui un rôle central quant à leur capacité de dialoguer avec et d’infléchir sur les politiques publiques.

Ce petit article ouvre un questionnement critique autour de l’évolution de ces mouvements et de leur intégration croissante dans les politiques publiques dans le contexte français à partir de l’analyse du cas emblématique du nord-est de la métropole parisienne développée dans le cadre d’une thèse de doctorat.
Les implications temporelles et symboliques des dispositifs de négociation et collaboration entre mouvements et institutions autour de la transformation des friches postindustrielles sont ici analysées en tant qu’éléments qui donnent à voir comment les initiatives d’autogestion et participation menées par les associations sont appelées à contribuer à l’acceptabilité sociale de la logique néo-libérale du « projet urbain ».

Lire l’article

Consulter l'article sur son site d'origine (LAA)
Sur le même axe
Programme 3 : Articulation des échelles spatiales et temporelles (2013-2015 )