Projet scientifique
Axe 5 : Interfaces et nouvelles dynamiques d’urbanisation (2016-2018)

Justice environnementale de l’amenagement des franges ruralité/urbanité

Type de publication : Communications sans actes

Je vais brièvement aborder la manière dont peuvent se poser les choix éthiques à ceux qui ont la charge d’aménager les projets d’agriculture dans ce que l’on appellera les franges et interfaces urbaines. Et ceci pour 3 raisons :

1- La rapidité des décisions environnementales due à l’obsolescence programmée des propositions environnementales qui apporte un lot de signe de technicité en plein développement durable.

2- La dimension morale qui se présente alors dès que les choix s’inscrivent dans le débat sur le bien commun et la santé publique, car il ne s’agit pas uniquement de savoir comment nourrir une population mais de bien la nourrir.

3- Et, enfin, les dérives de l’expertise environnementale aujourd’hui qui produisent ce que Charles Fourrier appelait déjà la “nourriture contraceptive” et qui doivent nous rendre vigilant quant à l’application de cette nouvelle territorialisation alimentaire.

Consulter l'article sur son site d'origine (AMP)
Sur le même axe
Axe 5 : Interfaces et nouvelles dynamiques d’urbanisation (2016-2018 )