Projet scientifique
Axe 1 : Fabrications de l’urbain (2016-2018)

« Dei fatti urbani come fatti sacramentali. Note circa l’uso delle categorie di pratica e di appropriazione »

in Territorio, 2014, Vol, 68, pp.35-39
Type de publication : Articles dans des revues scientifiques à comité de lecture

A partir de l’utilisation des catégories de pratique et d’appropriation pour comprendre et restituer l’expérience vécue de l’espace urbain, l’auteur examine l’apport cognitif des deux, soulignant les risques d’ utilisation stéréotypée. La surdétermination de la signification de la notion de pratique, de même que les fantômes de l’ordre établi et de la propriété surplombant celle d’appropriation, réduisent les possibilités de différents interprétations de la signification des multiples façons d’éprouver l’environnement urbain. La prise de conscience critique de leur champ sémantique et la relève des tensions conceptuelles au sein des deux catégories contribuent, dans le geste ethnographique, à l’extension de leur potentiel cognitif , qui concerne intimement ce qui est possible sur le plan politique (différents manières de faire-ville) et épistémologique (au-delà de la fonction et de la possession).

Mots-clés : pratiques urbaines ; appropriation ; le propre

Voir la revue

Consulter l'article sur son site d'origine (LAA)
Sur le même axe
Axe 1 : Fabrications de l’urbain (2016-2018 )