Projet scientifique
Axe 5 : Interfaces et nouvelles dynamiques d’urbanisation (2016-2018)

De l’individuel au collectif, des mythes aux pratiques.
Le paysage culturel de Rio de Janeiro vu par ses habitants

publié dans "Projets de paysage" le 13/01/2017
Type de publication : Articles dans des revues scientifiques autres

Cet article retranscrit les résultats d’une enquête ethnographique menée en 2011 auprès d’habitants expérimentant au quotidien une partie des territoires de la ville de Rio de Janeiro reconnue depuis juillet 2012 comme patrimoine mondial de l’Unesco. Ces résultats permettent, d’une part, de questionner les relations esthétiques, politiques et écosymboliques que les habitants tissent avec leur milieu de vie et, d’autre part, d’esquisser une cartographie d’un paysage culturel tel que perçu par les habitants. La confrontation de cette cartographie avec celle institutionnelle permet de décrypter les enjeux dont le paysage culturel carioca est porteur à la croisée entre dimension sociale et politique et portant sur la corrélation entre le rapport sensible de l’individu à son environnement et les modèles culturels de paysage attachés au rapport collectif d’un groupe à son espace. Nous souhaitons, avec cet article, contribuer à faire reconnaître le potentiel du paysage en tant que figure porteuse du rapport des sociétés à leurs territoires et permettant de travailler les liens entre matériel et immatériel et entre individuel et collectif dans nos sociétés contemporaines.

This article reviews the results of an ethnographic survey conducted in 2011 among inhabitants who regularly frequent areas in Rio de Janeiro listed in 2012 as part of the UNESCO world heritage. The results raised questions concerning the aesthetic, political and eco-symbolic relations established by the inhabitants with their living environment, on the one hand, and on the other hand, made it possible to draw a map of a « cultural landscape » as perceived by the inhabitants. The comparison of this cultural map with institutional maps makes it possible to interpret the issues involved in the carioca’s « cultural landscape » and which lie somewhere between the individual perception of the environment and the cultural landscape models of the relationship between a group of people and its space. With this article we seek to contribute to the recognition of the potential of a landscape to represent the relationships between social groups and their territories and to work on the connections between the tangible and intangible as well as the individual and collective aspects of our contemporary societies.

Lire l’article

Consulter l'article sur son site d'origine (LAA)
Sur le même axe
Axe 5 : Interfaces et nouvelles dynamiques d’urbanisation (2016-2018 )