Projet scientifique
Axe 5 : Interfaces et nouvelles dynamiques d’urbanisation (2016-2018)

Archéologie d’une Justice Environnementale

Type de publication : Communications sans actes

Archéologie d’une Justice Environnementale
Démocratie Ecologique et Aménagement Urbain

Conference UNIFA a L’Universite Normale de Hangzhou, Chine , 14-18 Sept. 2012
Dans le Cadre du Symposium Internationale “Ville” réelle, Ville “rêvé

L’ardeur avec laquelle certains pays ont intégré les éthiques écologiques issues de la gouvernance mondiale nous amène à interroger les fondements de la politique écologique globale. Ainsi l’éthique environnementale connaît un engouement grandissant au XXIème siècle, du à la fois à la demande plus grande de la société civile de résoudre des problèmes environnementaux majeurs et à la perte de confiance envers les leaders politiques et scientifiques.
De la même manière que l’éthique comme ‘science morale’ occupe une place au sein de la démocratie citoyenne, l’éthique environnementale permet de repenser les questions de justice environnementale entre humains et non humains. Toutefois, l’émergence de cette démocratie écologique globale pose encore le problème des présupposés qui permettent leur implantation dans certaines parties du monde plutôt que d’autres. Aussi l’analyse de la répartition géographique de la gouvernance environnementale est éclairante pour comprendre les fondements géopolitiques de ces mouvements qui tentent d’émettre le principe d’une justice dans l’aménagement des milieux et communautés humaines.
Pour saisir les effets sur le réel de telles manifestations, nous aborderons plus précisément les projets collaboratifs issus de l’écologie sociale où philosophes environnementalistes, architectes et aménageurs paysagistes permettent de renouveler la gestion de communautés humaines et du territoire sur des fondements éthiques.

Consulter l'article sur son site d'origine (AMP)
Sur le même axe
Axe 5 : Interfaces et nouvelles dynamiques d’urbanisation (2016-2018 )