Projet scientifique
Programme 1 : Mutations sociales, usages et politiques urbaines (2013-2015)

Soutenance de thèse de Marie-Laure Poulot
Lundi 1er décembre 2014 à l’Université Paris Ouest Nanterre

Lieu : Bâtiment A - Salle A304 - 200 avenue de la République - 92001 Nanterre
Horaire : 14h
Direction : Marie-Hélène Bacqué (Directrice) et Philippe Gervais-Lambony (Co-directeur)
Type d’action scientifique : Soutenances

Titre des travaux :
Pour une géographie du Cosmopolitisme autour du boulevard Saint-Laurent. Mises en récits, nostalgies patrimoniales et constructions territoriales.
Sous la direction de Marie-Hélène Bacqué (Directrice) et Philippe Gervais-Lambony (Co-directeur)
Cette thèse questionne les mises en récits, les nostalgies patrimoniales et les constructions territoriales afin de comprendre les différentes dimensions du cosmopolitisme autour du boulevard Saint-Laurent à Montréal. L’artère représente à la fois une coupure dans la ville, symbolisant pendant longtemps les « deux solitudes » (MacLennan, 1945) francophone et anglophone, et une couture, un lieu de passage et de brassage qui a été privilégié par les immigrants comme lieu d’installation tout au long du XXe siècle. Cette recherche se fonde sur des enquêtes de terrain, associant observation et entretiens, mais aussi sur l’étude de rapports, plans d’aménagement et récits de fiction. Dans l’ancien corridor de l’immigration, se rencontrent, se confrontent et parfois se superposent trois dimensions du cosmopolitisme : un cosmopolitisme politique et identitaire, des formes de marchandisation et enfin, un cosmopolitisme vécu, du quotidien. Différents niveaux de pouvoir agissent sur le boulevard (arrondissement, ville, gouvernement provincial et fédéral) pour en faire un espace de lecture des politiques de diversité et de patrimonialisation. Le boulevard est également l’objet de stratégies de branding : si les acteurs des quartiers « ethniques » mettent en avant le cosmopolitisme, les promoteurs publics et privés du quartier des Spectacles le laissent de côté. Mais ces quartiers ne sont pas réductibles aux seules stratégies de communication et mise en images : ils sont vécus, utilisés et parcourus par les communautés culturelles concernées et par d’autres habitants. Le boulevard est donc un lieu d’expériences citadines qui construisent une forme de cosmopolitisme du quotidien, qui se décline en lieux, ambiances, temporalités et qui se cristallisent dans certaines figures et lieux-moments particuliers, comme les fêtes ou les visites urbaines.

Membres du jury :

Marie-Hélène Bacqué (Directrice)

Philippe-Gervais Lambony (Co-Directeur)

Vincent Veschambre (rapporteur)

Guy Di Meo

Sonia Lehman-Frisch

Marc Levine

Consulter l'article sur son site d'origine (Mosaïques)
Sur le même axe
Programme 1 : Mutations sociales, usages et politiques urbaines (2013-2015 )