Projet scientifique
Programme 2 : Villes, compétences, démocratie (2013-2015)

09/01/15 - [DPEA] Séminaire transversal - Collectifs, processus de projet et expérimentations urbaines

Thème F : ACTEURS ET METIERS DU PROJET
Coordination : Isabelle Grudet.
Interventions de Elise Macaire et Olivier Jeudy.
Type d’action scientifique : Séminaires

Elise Macaire est architecte DPLG, master de sociologie, docteure en architecture, enseignante à l’Ensaplv et chargée de recherche au LET, responsable du Réseau Activités et Métiers de l’Architecture et de l’Urbanisme (RAMAU), réseau de la recherche architecturale et urbaine portant sur les diverses activités d’élaboration et de conception des projets de construction, d’urbanisme, d’aménagement ou de paysage en France et en Europe. Ses domaines de recherche sont : le renouvellement des pratiques dans le champ de l’architecture ; les différents aspects des processus du projet architectural et urbain ; les métiers et professions de l’architecture et de l’urbanisme.

Olivier Jeudy est vidéaste et docteur en Arts et Sciences de l’Art, Maître-assistant Associé à l’E.N.S.A. de Paris La Villette. Membre de l’équipe AMP « Architecture, Milieu, Paysage » (UMR LAVUE 7218 CNRS). Ses recherches portent principalement sur les écritures filmiques documentaires et les interventions artistiques « en situation » en lien avec l’architecture et le paysage. Après avoir réalisé une thèse sur les notions de croyance et de représentation d’espace au cinéma, il a poursuivi des recherches sur les relations entre les représentations audiovisuelles et les expérimentations artistiques in situ réalisées en amont du projet dans des territoires délaissés ou en voie de recomposition – sites post-industriels et patrimoines portuaires fluviaux notamment. Ces recherches sur la transformation des lieux et des territoires articulent des réflexions à la fois esthétique, filmique, phénoménologique, anthropologique et pédagogique.

Collectifs d’architectes. Expérimentations de la coproduction avec les habitants sera l’objet de l’intervention d’Elise Macaire. Des architectes tentent aujourd’hui de mettre en œuvre des méthodes de travail permettant de travailler « avec les habitants ». Ils sont maintenant de plus en plus nombreux à être organisés en « collectifs ». Partant d’une approche politique des usages et de projets incluant diverses populations, ils développent des pratiques mettant en question leur culture professionnelle et modifiant leur champ de compétence. La dimension collective des actions qu’ils entreprennent embrasse une vision renouvelée de l’art, singulièrement en prise avec le monde social, tout en s’appuyant sur des alliances avec des acteurs de la culture ou des politiques de la ville. Des formes de coproduction sont alors expérimentées. La méthode du projet est par exemple réinterrogée en faisant une place privilégiée à la « parole » ou au « récit », tout comme à la fabrication et au travail manuel. Dans cette présentation, nous cherchons à décrire qui sont ces collectifs, ce qu’ils produisent et comment.

Olivier Jeudy présentera les expérimentations artistiques et architecturales réalisées depuis une dizaine d’années au Port Nord de Chalon-sur-Saône où contrairement à d’autres anciens sites portuaires fluviaux comme ceux de Nantes, Bordeaux ou Lyon-confluence, aucun projet de requalification urbaine n’a été encore entrepris. Profitant de cette situation d’entre-deux indéfiniment prolongée, des enseignants plasticiens et architectes de l’ENSA Paris La Villette, en lien avec l’association Ritacalfoul, continuent de travailler au futur urbain de cette friche portuaire fluviale. Ils questionnent avec les étudiants les matérialités présentes, les empreintes des activités antérieures, les possibilités de réemployer des éléments qui existent encore pour expérimenter de nouvelles dynamiques spatiales et territoriales.

Voir les références bibliographiques proposées par chacun des intervenants sur le site du DPEA.